Comment concevoir un scénario d’escape room réussi

escape room booking software

Apprendre tout en s’amusant, c’est le but de l’escape room pédagogique. Ce jeu d’énigmes permet aux participants d’apprendre ce qu’est le travail d’équipe. Mais, pour qu’ils collaborent, il faut les tenir en haleine. Il est donc important que le jeu soit composé d’une série d’énigmes qui s’imbriquent entre elles, mais ne sont pas linéaires. De l’organisation à la scénarisation, tout doit être pensé pour surprendre, créer des émotions et fédérer l’équipe autour du même objectif : résoudre les énigmes. Découvrez dans cet article comment concevoir un scénario escape room réussi.

Qu’est-ce qu’un escape room réussi ?

L’escape room est un jeu d’énigmes qui réunit 2 à 10 participants pendant 45 à 60 minutes dans une salle. L’objectif est de résoudre ensemble une série d’énigmes afin de sortir de la salle dans les délais impartis. Pour que l’escape game réponde à ses objectifs (motivant et intrigant), il faut qu’il soit dynamique. Tout au long du jeu, l’ennui ne doit pas se faire sentir. Les participants doivent passer de l’excitation à la peur, de la joie au dégoût, de la suspicion à la confiance… S’ils se souviennent de ce qu’ils ont ressenti ce jour-là, même s’il s’est passé des semaines depuis le jeu, l’escape room est réussi.

Le scénario de l’escape room doit donc être captivant. Chaque détail a son importance et rien ne doit être laissé au hasard.

scenario escape room

Escape room : comment mettre au point un scénario réussi ?

En principe, un escape room pédagogique répond à un objectif de découverte ou de révision. Dans tous les cas, pour concevoir un scénario d’escape, trois questions doivent être abordées :

  • Quelle est l’histoire du jeu (pourquoi les participants sont-ils enfermés dans la salle) ?
  • Quel est le but du jeu (que cherchent-ils) ?
  • Qu’est-ce qui va se passer s’ils n’arrivent pas à résoudre les énigmes dans les temps ?

Les réponses à ces questions constitueront le thème de votre histoire et détermineront si des maîtres de jeu sont nécessaires ou pas.

Proposer des énigmes

Les énigmes sont au cœur du scénario de l’escape room. Elles peuvent être simples, complexes (mais pas trop), originales ou amusantes. Pour créer les fameuses émotions, il faut :

Il est possible de proposer autant d’énigmes que de participants. Seuls le temps et la complexité des énigmes constituent des limites. Il faut toutefois que la résolution des énigmes ne demande pas de connaissances spécifiques. Auquel cas, des coups de pouce doivent être envisagés.

Attention, pour ne pas limiter les participants dans leurs actions et risquer de les bloquer, il est préférable de ne pas proposer des énigmes linéaires. Autrement dit, pour arriver à la prochaine énigme, il n’est pas nécessaire de résoudre le précédent. Cependant, chaque énigme doit être résolue pour débloquer la solution finale.

Lecture Recommandée: 10 Idées de thèmes d’escape room pour votre prochaine action commerciale

Proposer plusieurs niveaux

Pour accrocher davantage les joueurs, vous pouvez proposer plusieurs niveaux. À condition que la taille de la salle le permette, bien entendu. Il est également possible de proposer une check-list d’énigmes à résoudre tout au long du jeu. À chaque énigme résolue, les participants passent au niveau supérieur.

Penser aux coups de pouce

Il s’agit le plus souvent de petites fiches qui permettent de débloquer une énigme difficile due à une méconnaissance technique de l’objet par exemple. Il peut également s’agir d’indices (c’est généralement le cas des coups de pouce visant à trouver un objet dissimulé). Qu’ils soient écrits, oraux, numériques ou sous forme d’objets, les coups de pouce doivent aider à résoudre les énigmes sans donner la solution.

Comment réaliser l’escape room ?

Comme son nom l’indique, l’escape room se déroule donc dans une salle. Il peut s’agir d’une salle dédiée ou d’une salle temporaire. Dans tous les cas, des règles de sécurité s’appliquent. Entre autres, il est interdit d’enfermer les participants dans une salle de classe. Pour matérialiser le scénario escape room, plusieurs éléments doivent être considérés.

Adapter la taille de la salle

Celle-ci ne doit être ni trop petite ni trop grande. Dans le premier cas, cela entravera la circulation des participants. Dans le second cas, cela ne créera pas de dynamique puisque les énigmes sont éloignées les unes des autres. Toutefois, si la salle est trop grande vous pouvez délimiter l’aire de jeu par des chaises, des tables, etc.

Soigner le décor

Le décor de la salle joue un rôle important dans le scénario de l’escape room parce qu’il permet entre autres de créer davantage d’émotions. Bien entendu, elle doit être cohérente avec le thème. S’il y a des objets inutiles ou des affichages qui risquent de nuire au scénario escape room, n’hésitez pas à les déplacer. N’hésitez pas à ajouter des effets spéciaux pour mettre plus d’ambiance. Non seulement ils plongeront les participants au cœur de l’histoire, mais ils attireront également leur attention à des moments clés. Quand chacun est captivé, votre escape room est réussie.

Les effets spéciaux peuvent être :

  • Sonores : diffusion de musique d’ambiance ou de sons.
  • Lumineux : lumière noire, lampe à ultra-violet.
  • Numériques : notamment la réalité augmentée.

Il est également possible de maquiller les participants ou les maîtres de jeu s’il y en a.

énigmes pour escape room

Bien choisir les objets

Les objets sont au cœur des énigmes. Veillez donc à bien les choisir (robustes et faciles à manipuler) et à adapter leur nombre (10 à 20 est largement suffisant). Par ailleurs, pensez également à les séparer des objets de décoration. Pour ce faire, il peut être utile de marquer les objets des énigmes. Autrement, cela engendrera des pertes de temps.

Tester l’escape room : une étape cruciale pour un scénario escape room réussi

Effectivement, cette phase de test permet de voir le déroulement du jeu, repérer les éventuelles erreurs, apporter des ajustements et voir la réaction des joueurs. Il peut alors être nécessaire de modifier les énigmes (ou du moins certaines), les objets, le décor, la forme des coups de pouce, voire tout le scénario si les joueurs n’ont pas compris.

Plusieurs ajustements peuvent être nécessaires avant que le scénario soit parfait. L’important est de persévérer.

Conclusion

Un scénario d’escape room réussi implique la mise en place d’énigmes haletantes, non linéaires et surtout pas trop compliquées pour les joueurs. Pour rendre l’expérience plus éducative, pensez à mettre en place un scénario autours d’un événement historique, un lieu géographique ou un personnage issu du monde du cinéma et des bandes dessinés. 

Lisez aussi: Comment démarrer une entreprise d’escape room en 2020

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *