5 facteurs clés du marché chinois du tourisme émetteur que vous devez connaître

trampoline park secteur tendances

Guest Post par Dr. Berenice Pendzialek, spécialiste du tourisme chinois

Je suis ravie d’écrire un article invité pour la série de blog sur le tourisme émetteur chinois.
Dans cette première partie, je voudrais vous présenter des informations clés sur le marché chinois, ses touristes, ainsi que sur les perspectives et défis à venir. Il s’agit d’une compilation de réponses aux questions que je reçois habituellement des clients lors de projets de consultation.

Au-delà de vous donner une idée générale de la situation actuelle du marché, j’espère que cette information servira de point de départ pour votre future implication dans le marché si vous ne travaillez pas directement avec les touristes chinois. Ou peut-être cet article servira de mise à jour si vous êtes déjà plus expérimenté.

 

1. Le Tourisme Chinois à la Conquête du Monde

tourisme chinois et statistiques sur les voyages dans le mondeSelon l’Organisation mondiale du tourisme (OMT), 135 millions de Chinois ont voyagé à l’étranger en 2016, soit 6% de plus qu’en 2015. Ces chiffres peuvent paraître impressionnants, mais il faut regarder ces données de plus près. Hong Kong, Macao et Taiwan sont toujours les premières destinations de choix pour les touristes chinois. Mais, aubaine pour les destinations long-courriers, ces destinations traditionnellement populaires en Chine perdent leur part du marché.

Les Chinois sont intéressés à découvrir de nouvelles destinations dans le monde entier. Pour les voyageurs long-courriers néophytes, les destinations incontournables typiques en Europe et aux États-Unis sont en tête de liste. Cependant, pour les voyageurs chevronnés, il n’y a pas de limites. Un récent sondage de la China Tourism Academy (CTA) et de l’agence de voyages en ligne Ctrip a cité les pays que les Chinois aimeraient visiter durant le nouvel an chinois 2018. Outre les pays voisins (Thaïlande, Japon, Singapour, Vietnam et Indonésie), il y a une forte demande de visiter des endroits éloignés en Antarctique, l’Argentine, le Brésil, Tahiti, la Norvège, la Tanzanie, l’Islande, le Mexique, la Nouvelle-Zélande et la Finlande.

 

2. Champions des dépenses touristiques internationales – au-delà du shopping

 

En 2012, la Chine a pris la place de l’Allemagne en tant que première source mondiale de tourisme, et depuis, les dépenses des touristes chinois ont été exponentielles. En 2016, elles ont augmenté de 12% pour atteindre 261 milliards de dollars américains, éclipsant les États-Unis et les reléguant en deuxième place avec des dépenses en hausse de 8% à 124 milliards de dollars américains.

Au fil des ans, les habitudes de dépenses sont passées de l’affectation du budget au shopping, à l’investissement dans les loisirs personnels. Selon le dernier Chinese International Travel Monitor 2017 de Hotels.com, les voyageurs chinois à l’étranger ont dépensé environ 315 US$ par jour pour leurs dépenses sur place. Leur budget quotidien était principalement consommé par les dépenses de repas, les visites touristiques et les activités de bien-être. En ce qui concerne l’hébergement et le transport, les jeunes familles voyageant avec des enfants sont susceptibles de dépenser davantage pour ces postes. Cependant, les jeunes Chinois sont plus susceptibles de sacrifier leur confort dans les domaines de l’hébergement et du transport, et préfèrent consacrer une plus grande partie de leur budget à des expériences de divertissement.

 

3. Dépenses quotidiennes des voyageurs chinois

 

Qu’ils voyagent seuls ou en groupe, la qualité est cruciale pour les Chinois.
Le marché émetteur de la Chine représente une constellation de segments et de niches qui se chevauchent et interagissent les unes avec les autres. Pour classer et simplifier le marché, nous pouvons le diviser en deux groupes. Il y a une grande masse qui voyage en groupes organisés et il y a des voyageurs indépendants.

Les voyageurs de groupe représentent environ 40% du marché. Beaucoup d’entre eux n’ont que peu d’expérience de voyage et des compétences en langues étrangères limitées, par conséquent, ils préfèrent le confort et la sécurité de voyager avec un groupe.
Les offres touristiques pour ce segment sont essentiellement des visites touristiques intenses et de qualité médiocre. Ces offres consistaient en itinéraires que l’on appelle ‘’voir des fleurs d’un cheval au galop’’. Cela se traduit par 10 pays différents visités en l’espace de 9 jours. Le rythme est si rapide qu’il est presque impossible de vraiment vivre chaque emplacement à son plein potentiel. Cependant, le segment de masse évolue: les groupes sont plus petits, moins de pays sont visités et les itinéraires sont regroupés sous un chapeau thématique.

Les voyageurs indépendants ont un plus grand sentiment de liberté. Beaucoup d’entre eux ont commencé leur carrière touristique dans un groupe de touristes et maintenant ils organisent complètement ou partiellement leurs propres voyages. Au-delà d’une consommation superficielle d’une destination, ils cherchent l’immersion et l’expérience de vivre un lieu comme un local. Pour augmenter leur capital social, ils sont constamment à la recherche de nouvelles activités, dans de nouvelles destinations et à des moments inattendus de l’année.

En termes de démographie, la plupart des voyageurs sont d’âge moyen (30-49 ans) venant des villes chinoises de premier et second rang. Les femmes constituent la majorité des voyageurs chinois à l’étranger avec environ 56% du total. Le tourisme familial est assez présent sur le marché et il ne concerne pas seulement les familles voyageant avec de jeunes enfants, mais aussi les enfants adultes voyageant avec leurs parents ou leur montrant les endroits où ils étudient à l’étranger.

Le marché a évolué et le tourisme n’est plus considéré comme une activité extraordinaire, mais comme une activité qui façonne et améliore la vie. L’accès à l’information et à l’expérience de voyage a rendu le marché plus exigeant où la qualité est une carte gagnante pour les entreprises qui souhaitent tirer profit des touristes chinois.

 

4. Foncièrement high-tech. Allez en ligne ou rentrez chez vous

 

Avec 731 millions d’internautes, la Chine est le pays avec le plus grand nombre de citoyens en ligne. Près de 80% de ce groupe calé en nouvelles technologies est constitué d’utilisateurs d’Internet mobile. L’utilisation numérique est leur premier choix pour planifier et gérer leur expérience d’une nouvelle destination. Un client-type numérique sera un touriste chinois s’inspirant des sites Web officiels chinois et des comptes WeChat (appli de style de vie de la Chine qui offre pratiquement tout ce qu’il faut pour toute la journée et plus encore) des destinations touristiques et des leaders d’opinion.

 

Une demande de passeport peut également être initiée via la fonction « Public Service » de WeChat. Pour réserver un vol, Taobao propose des options bon marché, qui peuvent être facilement payées via Alipay App. Pour les autres commodités, les activités de jour ou pour louer des services liés aux voyages, les touristes peuvent simplement jeter un coup d’œil sur les comptes officiels WeChat des fournisseurs de services ou sur Alipay Live Accounts.
Arrivés à destination, selon les recherches de Hotels.com, les touristes chinois utilisent leur équipement numérique pour: rester en contact (74%), prendre des photos/vidéos (67%), rechercher des informations de voyage (57%), consulter la météo (49%) et pour la navigation (45%). Des tonnes de photos sont postées sur WeChat Moments. Les commentaires de leurs expériences touristiques sont également affichés sur le site Web de voyage QYER.com.

Contrairement à la Chine, le shopping n’est pas aussi agile en Europe. Seuls quelques détaillants ont une fonction de pré-commande en ligne et même si beaucoup acceptent la carte de crédit China UnionPay, la pénétration des paiements mobiles chinois (WeChat Pay ou Alipay) est plutôt faible. Heureusement, ce n’est pas le cas pour les clients de Regiondo. Les utilisateurs de Regiondo ont maintenant Alipay et WeChat Pay en tant que fonctionnalités de tableau de bord, ce qui leur permet de répondre aux besoins du marché chinois en pleine croissance.

 

5. Perspectives positives avec suffisamment de marge d’amélioration

En général, il existe une perspective positive concernant le développement du marché chinois du tourisme émetteur. Elle est principalement alimentée par l’abordabilité du voyage, une demande de visa facilitée et une augmentation des vols directs en provenance de Chine. Selon l’Institut chinois de recherche sur le tourisme émetteur (COTRI), 27 destinations offrent actuellement une entrée sans visa pour les citoyens chinois et 39 offrent un visa à l’arrivée ou un visa électronique. En ce qui concerne les vols directs, l’institut a signalé que plus de 100 nouvelles connexions avaient été lancées en 2017 et que, pour 2018, l’accent sera mis sur le démarrage des liaisons entre les aéroports de villes chinoises de deuxième rang et vers l’étranger.

Les prévisions sont plutôt optimistes. Par exemple, le rapport de CLSA s’attend à ce que 200 millions de Chinois se rendent à l’étranger d’ici 2020.

 

Obtention de visas pour les touristes chinois, par pays

 

D’un autre côté, il y a encore beaucoup à faire en termes de communication et d’adaptation des produits pour satisfaire les voyageurs chinois. À un niveau global, des initiatives telles que l’Année du tourisme UE-Chine 2018 contribuent à réduire les écarts de connaissances et à promouvoir les échanges culturels et commerciaux.

Au niveau des fournisseurs de services, la présence sur les réseaux sociaux est également importante. Comment créer des messages pertinents qui se démarquent de la masse et atteindre ces clients potentiels? Vous êtes prestataire de services désireux de fournir des expériences de qualité et souhaitez que les touristes chinois se sentent bienvenus dans une destination, alors que devez-vous prendre en considération lors de la conception des expériences touristiques? Ces deux questions seront explorées dans les prochains blogs de cette série.

Cet article a été écrit par Dr. Berenice Pendzialek, écrivain pour Travel Massive. Depuis plus de 10 ans, Berenice se consacre au tourisme chinois et possède des connaissances approfondies sur le tourisme émetteur vers l’Europe. Elle est l’ancienne directrice générale de l’Institut chinois de recherche sur le tourisme émetteur (China Outbound Tourism Research Institute, COTRI) et, depuis 2015, elle vit à Hambourg et travaille pour Travel Massive.

Tags: china
À propos Christina Quintanilla
Christina is Regiondo's Marketing Manager and is passionate about photography and travel, adventure sports and producing content to help empower the leisure industry.
Tous les articles par Christina Quintanilla

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *