Comment minimiser les effets du COVID-19 pour votre entreprise

minimiser effets covid19 entreprise

La propagation du Coronavirus a entraîné une multitude de défis pour le secteur des loisirs.

L’incertitude qui entoure la réglementation des voyages complique la planification de toute sorte de séjours ou d’activités de loisirs, les entreprises comme les voyagistes et les restaurants étant les plus durement touchés.

Nous avons récemment mené une enquête auprès de centaines de prestataires de voyages et d’activités. Il n’est pas surprenant que les personnes interrogées aient signalé une baisse significative des réservations et du trafic sur internet. De plus, les annulations sont en hausse, oblitérant les recettes des mois précédents.

Notons que la contribution du tourisme à l’emploi et au PIB de l’Union Européenne est cruciale puisque le secteur contribue à plus de 10% du PIB et fournit 12 millions d’emplois, principalement dans les petites et moyennes entreprises.

Que pouvez-vous donc faire face à la baisse des réservations et à l’augmentation des annulations ?

Nous avons préparé une liste d’idées des meilleurs comportements pour vous aider à gérer la situation du Coronavirus.

Nous connaissons tous les mesures préventives pour contenir le virus à un niveau personnel. Considérez les actions ci-dessous comme des lignes directrices similaires, mais pour votre entreprise.   

Allons-y : 

Faites la promotion des chèques-cadeaux

Alors que nous avons constaté une forte baisse du nombre total de réservations, les ventes de chèques-cadeaux restent relativement stables. Ils peuvent être utilisés plus tard, ce qui réduit les risques, pour les consommateurs, à prendre cette décision.

Si vous cherchez un moyen rapide d’augmenter vos liquidités, envisagez de promouvoir les chèques-cadeaux sur des pages importantes de votre site internet et d’autres canaux. Cela augmentera ainsi les chances d’achat pour que vous puissiez surmonter ces quelques semaines difficiles.

Avec Regiondo, vous pouvez activer les chèques-cadeaux et les mettre en évidence sur votre site internet afin que ce soit la première chose que vos clients voient. Cliquez ici pour une présentation étape par étape.

Utilisez les bons d’achat comme remboursements

À mesure que les demandes d’annulation s’accumulent, envisagez d’offrir des bons d’achat au lieu de remboursements.

Les bons d’achat ont une valeur monétaire (que vous fixez) et ils peuvent être utilisés à une date ultérieure. Considérez-les comme des crédits pour l’achat de vos services à l’avenir.

Donc, si vous recevez une demande d’annulation, demandez au client s’il souhaite recevoir le remboursement par le biais d’un bon d’achat. Envisagez d’augmenter sa valeur afin d’inciter davantage les clients à accepter cette forme de remboursement. Par exemple, s’ils ont dépensé 100 EUR au départ, vous pouvez leur offrir un bon d’achat d’une valeur de 120 EUR.

Oui, cela pourrait réduire votre rentabilité à l’avenir, mais cela peut vous aider à court terme, de sorte que cette crise se déroule sans conséquences durables.

Vous pouvez choisir l’option bon d’achat lorsque vous annulez une réservation dans Regiondo. Cliquez ici pour plus de détails sur les bons d’achat.

Reportez les réservations à une date ultérieure

alter booking

Un autre moyen de contourner une demande d’annulation consiste à reporter la réservation à une date ultérieure.

Cela pourrait être une option viable pour les locaux ou les personnes qui ont changé leur billet d’avion.

Afin de rendre ce choix plus attrayant pour les clients, envisagez de surclasser leur réservation dans la mesure du possible.

Cliquez ici pour obtenir la marche à suivre, avec Regiondo, pour modifier une réservation.

Affectez les employés à d’autres tâches

Si les congés sans solde ne sont pas une option, pensez à des moyens d’améliorer les secteurs négligés de votre entreprise avec l’aide de vos employés actuels.

Comme les réservations rentrent de moins en moins, la formation de votre personnel à de nouvelles compétences peut s’avérer utile pendant la crise et par la suite.

C’est un bon moment pour revoir des éléments comme les procédures opérationnelles standard (POS), les activités de vente et de marketing afin que vous soyez prêt à prendre un bon départ une fois la crise passée.

Et si vous payez quand même des salaires, autant en profiter pour améliorer les départements de votre entreprise qui ne nécessitent pas d’interaction avec les clients.

Négociez vos conditions de location et de paiement des fournisseurs

Si vous louez un bureau, c’est peut-être l’une des plus grosses dépenses qui grèvera votre budget au cours des 1-2 prochains mois.

Essayez de négocier un paiement différé avec votre propriétaire afin de réduire les dépenses immédiates.

Et c’est aussi dans leur intérêt. Après tout, si vous partez ou si vous faites faillite, ils perdront leur locataire et auront peut-être du mal à trouver quelqu’un d’autre.

La situation est identique pour les autres fournisseurs – essayez de négocier les conditions de paiement afin de minimiser les dépenses courantes. Ils pourraient être disposés à reporter les paiements à une date ultérieure ou du moins à vous accorder un taux réduit pour le moment.

Passez en revue vos possibilités de financement

Bien que vous ne vouliez pas en arriver là, si le pire devait arriver, vous devez vous préparer à d’autres options de financement.

Il pourrait s’agir de prêts ou, idéalement, de subventions gouvernementales pour vous remettre sur les rails. Personne ne s’attend à ce que cela dure éternellement et de nombreux gouvernements en Europe offrent aujourd’hui des subventions pour aider les entreprises à traverser la crise.

Prenez donc le temps d’examiner vos options de financement afin d’être prêt si les choses devaient en arriver là.

Sachez par ailleurs que le Réseau Privé Européen du Tourisme (NET) a adressé une lettre ouverte aux décideurs politiques de l’UE afin que ces derniers prennent une série de mesures pour soutenir les acteurs de l’industrie du tourisme (allègement fiscal, report des paiements des contributions fiscales et sociales, planification de la reprise économique…)

Conclusion

Ce ne sont là que quelques-unes des mesures que nous recommandons pour réduire immédiatement les coûts et essayer de booster les recettes.

Au fur et à mesure que la situation évolue, nous continuerons à publier de nouvelles informations pour aider nos clients et notre communauté à traverser cette difficile période.

Entre-temps, suivez les réglementations de votre gouvernement et n’oubliez pas de toujours donner la priorité à la sécurité de vos clients, de votre personnel et à vous-même. 

À propos Trifon Tsvetkov
Hi, I'm Trifon and I'm Regiondo's Content Manager! Hailing from Edinburgh, Scotland (but originally Bulgarian) I like to stay on the edge of what's going on in the worlds of travel and marketing. When I'm not researching, outlining, writing or editing, I play lots of chess and football. Get in touch with me for anything Regiondo or just to have a chat!
Tous les articles par Trifon Tsvetkov

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *