Tourisme en Champagne, retour d’expérience sur la création de la place de marché

Etoges-©-M.-Jolyot

Etoges-©-M.-Jolyot – coll. ADT Marne

 

Tourisme en Champagne, le site de promotion touristique du département de la Marne, sous l’égide de l’Agence du Développement Touristique départementale (ADT Marne), lance sa nouvelle place de marché pour la saison 2021. Retour d’expérience sur les étapes-clés de ce projet ambitieux avec Elisabet Vidal, Responsable du Pôle Commercial de l’ADT de la Marne et Sébastien Toselli, Chargé du Tourisme de Loisirs.

Comment naît l’idée d’une place de marché pour Tourisme en Champagne?

Elisabet : Le département de la Marne attire une clientèle locale, nationale et étrangère. Nos cibles sont les marchés de proximité. C’est très en vogue actuellement mais pour nous cela a toujours été notre cœur de cible. Notre équipe se concentre sur la France, le Benelux, le Royaume Uni, l’Allemagne, les pays scandinaves et l’Espagne. Avec la pandémie, nous nous sommes focalisés particulièrement sur les visiteurs provenant d’un rayon de 200km. Cette stratégie nous a amené à vouloir développer ce type de plateforme.

Par ailleurs, certains Offices de Tourisme de la Marne utilisaient déjà une centrale de réservation depuis plusieurs années pour la vente de packages avec hébergement. Ils avaient noté une baisse des ventes de packages depuis quelques années et cherchaient une solution alternative, d’où l’idée de se recentrer sur les activités de loisirs.

Sébastien : Notre projet de digitalisation de l’offre touristique partait d’un constat simple : de plus en plus de gens réservent leurs activités touristiques par internet. Pour l’hébergement, le marché des réservations en ligne est déjà très mature, mais pour les activités touristiques, il y a un énorme potentiel et un besoin concret.

Nos sites sont une porte d’entrée importante pour les visiteurs qui se trouvent sur place et se positionnent souvent dans les premières places en référencement organique. L’idée était d’un côté de permettre aux touristes de réserver directement au moment de leur recherche sur notre site. De l’autre, nous voulions augmenter la visibilité numérique de nos prestataires.

Au cours de notre veille technologique, nous avons conduit des benchmarks au niveau national et au-delà de nos frontières, plusieurs études de cas et une enquête auprès de nos prestataires pour mieux cerner leurs besoins.

Très rapidement, nous nous sommes rendu compte qu’un grand nombre de prestataires ne propose pas de réservations en ligne. Il y avait un véritable besoin de professionnalisation à ce niveau.

Un autre aspect important est le partenariat territorial. Il était essentiel de trouver une solution qui réunisse nos 9 Offices de Tourisme (OT), où chaque OT devait avoir la possibilité d’intégrer ses prestataires territoriaux mais également le reste de prestataires du département.

C’est pourquoi nous nous sommes très vite orientés vers une place de marché. L’idée a été de travailler collectivement à un projet territorial de digitalisation des offres d’activités de loisirs pour mettre en relation les visiteurs et les prestataires.

Elisabet : Suite à ces recherches, nous avons lancé un appel d’offres, dont nous avons analysé les réponses en transparence avec tous les OT. Nous avons réussi dans la phase d’analyse à soulever les bonnes questions et à percevoir les besoins spécifiques de chaque OT.

Nous avons été agréablement surpris car, à l’unanimité, tous les OT ont décidé d’opter pour une place de marché avec Regiondo.

Sébastien : Le choix a été collégial parce que nous avons su mettre en valeur le potentiel de la vente en ligne des activités de loisirs. Le marché des réservations d’hébergement est largement occupé par les grandes OTAs avec lesquelles nous ne pouvons pas rivaliser au niveau des budgets investis. En revanche, nous sommes convaincus que l’ADT et les OT ont un fort rôle à jouer sur le marché des expériences et activités de loisirs.

3 Champagne Vollereaux - Pierry © E.Vidal- coll. ADT Marne
3 Champagne Vollereaux – Pierry © E.Vidal – coll. ADT Marne

Qu’est-ce qui vous a convaincu dans la solution offerte par Regiondo?

Elisabet : Nous avons perçu le fort potentiel de Regiondo durant la phase d’analyse. La grande différence de Regiondo est que, à la base, ce sont des développeurs. Le système de Regiondo propose des connecteurs performants, notamment avec Google Reserve qui permet aux prestataires de se distribuer gratuitement (pour le moment).

Cédric Lopez et l’équipe de Regiondo ont bien cerné nos destinations, nos besoins et bien compris notre budget. La clé de notre succès est que l’ADT de la Marne prend en charge les frais de la connexion pour tous les prestataires qui entrent dans la Place de Marché.

Il y a eu un vrai travail d’adaptabilité de toutes parts. Plusieurs points critiques ont été chaque fois surmontés. Avec Regiondo, nous sentons cette volonté d’avancer ensemble, de résoudre des challenges de connectivité. Il s’est installé un rapport de confiance et de collaboration.

Comment s’est déroulé le projet de la place de marché?

Elisabet : Après la phase stratégique, nous sommes maintenant dans la phase opérationnelle et commerciale. Chaque OT a organisé le recrutement des prestataires de son propre territoire. Au sein de l’ADT, nous avons assuré un suivi continu de l’avancement du projet. Nous nous sommes adaptés à la stratégie de chaque OT et nous avons réussi à trouver un équilibre avec les exigences de chacun.

Sébastien : L’ADT offre un compte gratuit avec Regiondo pour tous les prestataires de loisirs, garantissant une visibilité sur le site Tourisme en Champagne et les sites des 9 OT. Nous assurons la formation et un suivi technique avec les prestataires. Si nous n’avons pas la solution, alors nous sollicitons Regiondo. Ainsi nous avons mis en place une chaîne de compétences pour s’entraider. Nous tirons tous dans la même direction – le principal pour nous est que le prestataire puisse avoir sa réponse le plus rapidement possible. Certains prestataires doivent être pris par la main.

Pour les prestataires qui souhaitent porter à un niveau supérieur leur transformation digitale, Regiondo propose une solution avec abonnement incluant le widget et toutes les fonctionnalités de leur système de réservation.

A ce jour, plus de 80 prestataires ont intégré la solution et plus de la moitié ont déjà créé des offres. Nous sommes également en phase de formation et de création des offres avec certains prestataires.

Par ailleurs, nous devons répondre à de nouveaux critères légaux complexes. L’ADT est une agence de promotion à la base et devient intermédiaire de ventes avec la place de marché. Nous avons donc obtenu une immatriculation auprès d’Atout France, une garantie financière en cas de litige, défini les conditions générales de ventes.

Du fait de nos financements publics, nous devons également prendre en compte les politiques de développement et les conventions à respecter au niveau territorial.

Ensuite arrive la partie technique. Nous passons le relais avec notre webmaster pour une intégration simple sur notre site pour le moment, avec pour projet, à terme, une page dédiée entièrement sur notre site aux réservations. L’idée est d’avoir 2 entrées sur la plateforme : une rubrique où on retrouvera toutes les différentes activités et une 2eme entrée en sélectionnant le prestataire – avec la possibilité d’intégrer le widget si le prestataire a un compte direct avec Regiondo.

En parallèle, nous cherchons à résoudre quelques challenges d’intégrations techniques avec le Système d’Information Touristique (SIT) qui est connecté à tous les OT, pour bien harmoniser les différentes logiques de fonctionnement de chaque système. Un point important est de faire comprendre au développeur, au-delà des lignes de code, comment traduire le raisonnement humain en technologie.

Elisabet : Le projet est une réalité complexe qui demande beaucoup de souplesse et de volonté d’harmonisation. Notre maître-mot est la bienveillance. Nous travaillons tous pour le même objectif commun : la digitalisation au bénéfice du prestataire. Ceci nous permet de surmonter tous les challenges et de trouver des solutions.

Ballon Captif Epernay © Erell Digital
Ballon Captif Epernay © Erell Digital

Comment voyez-vous évoluer la place de marché Tourisme en Champagne?

Sébastien : Côté prestataire, nous allons mettre en place un club des utilisateurs pour centraliser les différentes problématiques et évoquer des évolutions à apporter. Le projet a commencé de manière collégiale et nous avons l’intention de continuer sur cette voie.

Par ailleurs, nous souhaitons faire vivre la plateforme avec des opérations marketing, des offres spéciales sur des événements ponctuels.

Elisabet : L’objectif a été le lancement officiel de la place de marché début juin, par une opération de communication avec Regiondo et en coopération avec tous les OT. Je pense qu’il est important aussi de bien communiquer auprès de la clientèle locale ainsi que française pour les informer qu’il existe désormais une plateforme unique où trouver toutes les informations sur les activités touristiques disponibles dans le département.